Que se passe-t-il lors d’une séance de psychomotricité?

Le jeu dans le centre

Le jeu permet au thérapeute en psychomotricité d’apprendre à connaître votre enfant sur plusieurs plans, qui sont fondamentaux pour son développement: la motricité, les sensations, les sentiments, la relation à soi, à autrui et à son environnement, ainsi que la cognition, c’est-à-dire sa façon d’acquérir des connaissances.

Dans le jeu, le thérapeute se met à la disposition de votre enfant. Il l’accompagne dans ses découvertes corporelles (par ex. se cacher dans une cabane, toucher des objets de différentes textures, rouler sur un ballon) tout comme dans des jeux symboliques (par ex. faire semblant d’être un tigre). Il fait ainsi appel également à l’imagination et aux émotions de l’enfant. Au travers du jeu, ce dernier consolide les expériences déjà vécues – tant sur le plan corporel qu’émotionnel – et tente de nouvelles découvertes. Par ailleurs, il apprend, exerce et approfondit ses capacités motrices.


Deux exemples tirés de la pratique

Aujourd’hui, Mathilde, 8 ans, a envie de grimper sur l’échelle en corde qui pend du plafond de sa salle de psychomotricité.

Elle craint toutefois de quitter le sol pour se retrouver sur une installation aussi instable. Son thérapeute en psychomotricité stabilise l’échelle d’une main et l’aide à se hisser. Son équilibre retrouvé, Mathilde gravit lentement les échelons. Elle a peur, mais veut quand même essayer, explique-t-elle à son thérapeute. Celui-ci, depuis le sol, la rassure sur ses capacités et l’encourage par des paroles, tout en continuant à stabiliser l’échelle. Arrivée à mi-parcours, Mathilde a vraiment peur et ne veut plus continuer. Le thérapeute la félicite pour son courage et le trajet accompli. Il lui propose, pour redescendre, de sauter directement sur le gros tapis disposé sous l’échelle. Mathilde hésite: la hauteur l’inquiète, mais elle est encore plus effrayée de redescendre tous les échelons. Pour l’aider, le thérapeute lui dit: «Fais comme ton chat lorsqu’il saute d’un mur.» La fillette prend son courage à deux mains et atterrit sans heurt sur le tapis: son visage rayonne de fierté! «J'ai eu un peu peur, mais je me suis bien amusée!», dit-elle à son thérapeute en lui serrant la main. «La semaine prochaine, j’irai jusque tout en haut.»

A peine entrée dans la salle de psychomotricité, Carole, 14 ans, s’allonge sur le matelas posé à terre. 

Elle apprécie ce moment de détente par lequel débute la séance et durant lequel sa thérapeute en psychomotricité la masse avec différents objets. Depuis qu’elle a pris conscience de la mort, Carole vit en effet dans la peur de perdre ses proches. Elle se plaint de douleurs abdominales et souffre d’une grande tension corporelle. Grâce aux massages, elle parvient à se détendre et peut ainsi parler librement de ses peurs, de ses émotions et de ses soucis quotidiens. Après ce moment d’échange, la thérapeute propose à Carole de laisser libre cours à sa créativité et d’exprimer ses sentiments en travaillant de la terre glaise, puis au travers de mouvements libres accompagnés de musique. En quittant la salle de psychomotricité, Carole se sent plus détendue et rassurée, tant sur le plan corporel qu’émotionnel. Elle a chassé les idées noires qui la hantent depuis quelque temps.

Continuer: Consultations

La psychomotricité est une méthode thérapeutique destinée aux enfants, aux adolescents et aux adultes ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou émotionnel.

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

Psychomotricité Suisse
Genfergasse 10
3011 Berne

Nicole Messner, Simone Reichenau
Tél. +41 (0)31 301 39 80 (lundi à jeudi)
info@psychomotricite-suisse.ch